Saisie de 350 kg de drogue à Pikine : Le Baron Abdou B. Ndiaye tombe après 8 ans de cavale

Les limiers de Pikine ont mis fin à 8 ans de cavale du baron du trafic de drogue en banlieue, Abdou Bamba Ndiaye. Le caïd qui s’était réfugié au Mali, d’où il avait convoyé 350 Kg de chanvre vers le Sénégal, a été cueilli aux environs de la Seras où il s’était terré après un retour discret au Sénégal.

Penda et la drogue – Scène de confrontation au commissariat de Pikine. Les hommes du commissaire Adramé Sarr font face à trois personnes, dont une femme étroitement, surveillée. Il s’agit d’un côté A. B. Ndiaye, de l’autre P. Sakho et Penda Mb. (Les deux derniers cités ont été extraits de prison où ils purgent une peine de 10 ans ferme.) Ils font face à A. B. Ndiaye, un baron de la drogue, bien connu des milieux interlopes et à cause de qui, A. Sakho et Penda Mb. ont été alpagués, jugés par la Cour d’Assises de Dakar (en 2009) et condamnés à 10 ans de prison.

Devant les limiers enquêteurs, A .Sakho et Penda Mb. Imputent la paternité des 350 Kg de chanvre (saisis en 2009), à A. B. Ndiaye. A l’époque, les hommes du commissaire Sarr qui avaient réussi à infiltrer la filière malienne, apprennent de leurs agents de renseignements que ladite came avait quitté le Mali et qu’elle est convoyée à bord d’un camion qui a pour point de chute, le marché «Syndicat» de Pikine. Dès la réception de l’info, les limiers se sont déployés audit marché, où tous les camions qui débarquent sont surveillés étroitement. Le camion en question dont les limiers avaient reçu une parfaite description, débarquera nuitamment (courant avril 2009), au marché «Syndicat». A son bord, les 350 Kg de chanvre, mélangés à des sacs contenant des fruits de «Ditakh». Pendant que les policiers surveillaient étroitement le camion, la Penda Mb. et un homme, A. Sakho sortent de l’obscurité et se présentent au chauffeur. Dans un langage codé, ils sont identifiés par celui-ci comme étant ceux qui sont chargés de réceptionner la drogue. L’opération de déchargement qui est supervisée au téléphone par le baron A. B. Ndiaye, se déroule sous les yeux des policiers de Pikine, retranchés dans l’obscurité. C’est au moment de décharger les sacs contenant les 350 Kg de chanvre, que les limiers ont surgi et ont procèdé à l’arrestation de Penda Mb. et A. Sakho, avant de saisir la drogue. Informés de cette arrestation, A. B. Ndiaye disparaît. Penda Mb. et A. Sakho seront déférés au parquet pour trafic international de drogue. Leur dossier sera envoyé en instruction. A la Cour d’Assises de Dakar où ils ont atterri, Penda Mb. et A. Sakho écopent de 10 ans de travaux forcés. Contre le baron A. B. Ndiaye, deux mandats d’arrêt internationaux sont lancés. En cavale, A. B. Ndiaye s’est retiré au Mali où il a convolé en justes noces avec une malienne.

Nostalgie – Depuis, c’était la belle vie pour le baron Ndiaye, alors que ses deux complices croupissent en prison. Hélas, on est mieux que chez soi. La nostalgie du Sénégal s’empare du baron qui multiplie les navettes entre Bamako et Dakar. Les limiers avisés de ces vas-et-viens, décident de le laisser pavaner, histoire de le mettre en confiance et continuent de le surveiller. Cela jusqu’au vendredi 27 janvier, lorsque le commissaire Adramé Sarr qui avait fini de le localiser à Dalifort, organise une opération de sécurisation au cours de laquelle A. B. Ndiaye tombe dans les filets de la police. Il ne restait plus alors qu’à extraire de prison ses deux complices pour une séance de confrontation. Abdou B. Ndiaye a été déféré au parquet hier mercredi 1er février 2017 pour trafic international de drogue.



Commentaires (0)